Lettre publique aux sociétés minières industrielles opérant au Lualaba/Haut Katanga

logos

11 organisations internationales et congolaises de défense des droits humains ont addresséune lettre aux multinationales d’extraction de cuivre et de cobalt en République démocratique du Congo qui devraient prendre des mesures immédiates pour protéger les droits de milliers de travailleurs congolais pendant la pandémie de Covid-19. 

« Nous vous rappelons que vous avez la responsabilité de respecter les droits des travailleurs et les droits de l’Homme de l’ensemble de votre main-d’œuvre, qu’ils soient employés directement par vous ou par l’intermédiaire d’un sous-traitant, tel que mandaté par les Principes Directeurs relatifs aux Entreprises et aux Droits de l’Homme de l’ONU (UNGPs) et les Principes directeurs de l’OCDE à l’intention des entreprises multinationales » ont déclaré les organisations. « La situation actuelle ne doit pas être utilisée comme prétexte pour porter atteinte à ces droits et contourner vos responsabilités. »

Les travailleurs de certaines mines ont dit recevoir des rations alimentaires et d’eau inadéquates, et avoir des installations d’hébergement surpeuplées ainsi que des toilettes et installations sanitaires insalubres, risquant ainsi la propagation du Covid-19. Certains ont dit qu’ils étaient obligés de travailler au-delà du quart de travail réglementaire maximal de 8 heures par jour, sans salaire supplémentaire. Les travailleurs ont déclaré qu’ils n'avaient reçu que peu ou pas de communication concernant la durée du confinement ou les plans futurs en réponse au Covid-19.

Télécharger la lettre

Les mines de la RDC

  • 55% de la production globale du cobalt
  • 21% de la production globale du diamant industriel
  • Kibali gold: le plus grand projet d'exploitation d'or en Afrique

Liens importants

Contact 24/7

Pour les questions urgentes des communautés locales, veuillez nous contacter au +243997025331